HISTOIRE DE LA PAROISSE

image61

La situation géographique de la Paroisse Notre-Dame-des-Victoires

Située à l’est de Montréal, à peine à 950 mètres du stade olympique, la paroisse

Notre-Dame -des-Victoires est sur la rue Lacordaire. Elle est encadrée par la rue

Dickson, la rue Pierre-de-Coubertin et la rue Boileau.

Sur le plan superficiel nous pouvons dire que notre paroisse se situe du nord au

sud entre les rues Notre-Dame et Sherbrooke et de l’est à l’ouest entre

l’Assomption, Duquesne et Clarence Gagnon. On compte à peu près 4535

familles. (2015)

L’Histoire de la Paroisse

Le terrain sur lequel la paroisse Notre-Dame-des -Victoires est construite était

une ferme appartenant à Monsieur Joseph Dickson. En 1905 la compagnie St-

Laurent a acheté cette ferme pour y construire des logements.

C’est ainsi qu’à commencer le tracé des rues Dickson, Monsabré, Lacordaire,

Louis-Veuillot. La grange de la ferme est transformée en chapelle donnant la

possibilité à quelques 300 fidèles de former une communauté chrétienne. La

chapelle servait aussi d’école.

Suite à la demande des fidèles, l’Archevêché a donné son accord à ce que cette

chapelle devienne une paroisse. Chose faite le 24 novembre 1907 où la chapelle

devient officiellement paroisse; mais son érection canonique a vu le jour le 16

décembre.

Joseph Thibodeau devient le 1 er curé le 7 décembre de l’année; et il assure cette

fonction jusqu’en 1930. Le parc en face de l’église porte son nom jusqu’à

présent.

Les réalisations effectuées sous le pastorat de l’abbé Thibodeau.


En 1908 une ferme est achetée (à peine 30 mètres de la paroisse) pour

construire une école nommée Académie Notre-Dame-des-Victoires. En 1910 il y

a eu la construction du collège du Sacré-Cœur affecté aux garçons et desservi par

les frères du Sacré-Cœur. De 1911 à 1981 cette école portera le nom de François

Laflèche.


Le 22 août les soeurs de Ste-Anne sont accueillies dans la paroisse. Elles vont

assurer de nombreux services notamment dans l’éducation, la pastorale, les

différents mouvements. En 1925, après la fermeture de l’école qu’elles dirigent,

elles se sont installées au 2 e et 3 e étage du presbytère et continuent leur

apostolat. Elles ont quitté définitivement la paroisse en 1989, les Sœurs de St-

François d’Assise vont prendre leur place dans le presbytère dans les années

1990.

La construction de l’église actuelle.

Après l’incendie qui a détruit l’église Notre-Dame-des-Victoires en 1912, l’on a

assisté à la construction du presbytère actuel, une grande école pour les filles et

une caserne de pompiers en 1914.En 1925 l’église actuelle va être construite

avec un coût de 166,700$. Elle va être inaugurée le 28 avril 1922et bénie le 16

octobre de la même année par Mgr Deschamps.

Messieurs les curés

Plusieurs curés se sont succédés depuis l’abbé Thibodeau. Durant cette période,

la population de fidèles ne fait que d’augmenter surtout dans les années 50 où la

construction des maisons, des rues Bossuet, Cadillac, et Duquesne se fait à

rythme ascendant. Pour désengorger la paroisse Notre-Dame-des-Victoires, on

va assister à la construction de nouvelle paroisse telle Notre-Dame-du foyer crée

en 1999, St-Donat en 1955, et Marie-Reine-des cœurs en 1958.

Le père Yves Robert est le dernier curé de la paroisse, il a dit sa messe d’aurevoir

le 26 août dernier. Le père Alain Mongeau est officiellement nommé le curé de

cette paroisse après le départ de Yves Robert.

Sur le territoire de la paroisse, il y a aussi une résidence de personnes âgées :

Lux-Gouverneur où nous exerçons des activités pastorale. Les célébrations de la

messe à la résidence sont chaque mercredis et dimanches. À l’église Notre-

Dame-des-Victoires la messe est célébrée à chaque jour du mardi au vendredi à

16het les messes dominicales sont le samedi à 16h et le dimanche à 11h.

Nous essayons de créer une chorale dans la paroisse.

Depuis septembre nous avons eu 2 baptêmes d’enfant d’autres sont en

préparations. Sur le plan catéchétique 8 enfants sont en cheminement.


Depuis octobre 2017 l’œuvre du Pont est installée sur les étages du presbytère.

Le Pont est une œuvre caritative du diocèse de Montréal pour l’accueil des

réfugiés.

Fête du centenaire

Le centenaire de la paroisse a eu lieu sous le pastorat du curé Serge Rivard en

2007. Quant à la fête du centenaire du presbytère elle a eu lieu sous le pastorat

du curé Badeea N.Butrus .

Archives de la paroisse Notre Dame Des Victoires

L'abbé Monge

image62

Le Révérend Monsieur G. Monge ancien desservant du Parc Terminal avant la fondation de Notre Dame Des Victoires (1907).

L'abbé Monge, prêtre Français avait pris sa retraite au Québec, il résidaitndans la paroisse de Longue Pointe.Ex. archives: Famille Otis

Le presbytère de Notre Dame des Victoires

image63

Photographie prise entre 1914 date de sa construction et 1925 date de la construction de l'église qui ne figure pas sur la photo. On remarque le balcon du deuxième étage a été transformé depuis. Les deux prêtres qui y figurent sont vraisemblablement M. Joseph Thibaudeau, curé et M. Adélard Delorme, vicaire.

Les architectes: Dalbé Viau et Alphonse Venne

Entrepreneurs: B. Légaré et fils

 Ex. archives: M. Florent Mireault

Fondateur de la P. N.D. des Victoires

image64

  

M. l’abbé Joseph Thibaudeau curé fondateur de la Paroisse Notre-Dame-des-Victoires. M. Thibaudeau fut vicaire à Ste-Cunégonde, curé de Notre Dame des Victoires (1907-1930), curé de St-Enfant Jésus de Mile End (1930-1935). Il se retira ensuite au collège de l’Assomption, son Alma Mater. Il y décède le 30 Septembre 1936. 

Le parc en face de l’église actuelle porte son nom.

Ex. archives : Srs. de Ste-Anne

M. Edmour Hébert

M. Edmour Hébert, curé de Notre Dame des Victoires 1930-1937

M. l’abbé Ernest Provost, curé de Notre Dame des Victoires de 1963 à 1969

M. l’abbé Ernest Provost, curé de Notre Dame des Victoires de 1963 à 1969